Tout le monde s’est retrouvé, à un moment donné, devant une fiole de liquide à cigarette, en train de scruter la Date Limite d’Utilisation Optimale et constater avec effroi qu’elle est passée de 3 mois. Et puis vient cette question évidente : est-ce que je peux encore le vaper, sans risquer une intoxication. Nous allons tout vous dire.

Il y a souvent confusion entre ces deux acronymes : DLUO et DLC. La DLC est la Date Limite de Consommation, présente sur tous les produits alimentaires. Elle avertit le consommateur qu’au-delà de cette date, la consommation du produit peut présenter un danger pour la santé. Et même si l’on sait que pour un yaourt, par exemple, on peut se risquer à le consommer même avec une DLC passée de quelques jours, il ne faut pas plaisanter avec ça et être rigoureux. Certains produits comme la viande, le poisson et les oeufs, une fois périmés (donc avec une DLC dépassée), peuvent devenir rapidement très toxique pour l’organisme.

Les liquides à cigarette ne sont pas concernés par la DLC. La date qui apparaît sur les fioles est la DLUO. La DLUO est la Date Limite d’utilisation Optimale. C’est-à-dire qu’au-delà de cette date, le produit ne présente aucune toxicité pour l’organisme mais peut perdre de sa qualité. Pour un liquide à cigarette, perdre en qualité signifie essentiellement perdre en arôme. Vous ne sentirez aucune différence pour une DLUO passée de 2-3 mois. Par contre, passé ce délai, l’arôme commencera à perdre en intensité.

Et si on parlait des composants ?

La DLUO d’un liquide à cigarette varie généralement de 12 à 18 mois. Et cela se comprend si l’on observe la durée de conservation de chaque composant :

  • Le Propylène Glycol et la Glycérine Végétale se conserve entre 2 et 3 ans.
  • La nicotine, elle, se conserve 5 ans.
  • Les arômes alimentaires, eux, sans jamais devenir nocif pour l’organisme, peuvent commencer à perdre en intensité à partir de 18 mois.

Parlons alors du mode de conservation !

On parle toujours DLUO mais rarement des conditions de stockage. Et pourtant. Si une DLUO est une date indicative, elle n’est pas grand chose si le liquide a été conservé dans de mauvaises conditions. Tous les liquides sont sensibles aux UV, à la chaleur, et à l’air.

Une bouteille mal refermée perdra très vite en arôme. De même, une fiole laissée en plein soleil va vite se dégrader. Chez Oliquide, Vapo est intransigeant sur les conditions de stockage. Le local de stock d’Oliquide ne présente pas d’ouverture sur l’extérieur, donc pas de lumière du jour et est bien tempéré. Notre robot de distribution nous permet d’avoir les conditions optimales de conservation.

La politique d’Oliquide concernant

les DLUO dépassée

Ce n’est pas pour autant que nous nous permettons de vendre à prix fort des liquides dont la DLUO est dépassée. Tous les liquides dont la DLUO arrive à échéance d’1 mois sont passés en promo. Vous les retrouverez dans l’onglet « Liquides DLUO dépassée » à plus de 50% moins cher. Passé 6 mois, ces liquides sont retirés de la vente et sont détruits.

Il peut arriver qu’un liquide à DLUO proche ou dépassée nous échappe et se retrouve dans votre commande. Dans ce cas, il vous suffit de nous le signaler et après vérification avec nos stocks nous ferons un avoir sur votre compte fidélité d’un montant égal à 50% du prix de la fiole.

Enfin, notre dernier combat pour la DLUO se fait avec les fournisseurs. A chaque réception de commande d’un fabricant (c’est-à-dire, tous les jours), la première chose qui est fait est la vérification de la DLUO. Si elle n’est pas au minimum de 12 mois, nous refusons la commande. Elle repart chez le fabricant qui, dans la foulée, nous renvoie une nouvelle commande avec des DLUO acceptables. Notre premier devoir pour une qualité de service irréprochable, c’est d’être exigent. Nous le sommes et vous avez le droit de l’être également.