Le DIY pour les débutants

Le DIY ou Do It Yourself ou le « Faites-le vous même » en français dans le texte,  c’est fabriquer ses e-liquides soi-même à partir d’ingrédients achetés séparément.(arômes, bases,…). Cela vous permet de créer un liquide unique à vos manières de vapoter et à vos goûts. Vous pourrez avec le DIY choisir vos arômes et vos bases ainsi que le taux de nicotine qui convient à vos attentes. Vous allez donc pouvoir recréer un liquide, soit que se rapproche d’un liquide qui existe sur le marché ou, pour les plus créatifs, inventer votre propre liquide, l’excellence, … votre all day !

Mais attention, le DIY nécessite un peu de savoir-faire, un peu de patience et surtout, de respecter les règles de sécurité. Vous allez manipuler des produits dont certains contiennent de la nicotine. Rappelez-vous que la nicotine est un produit que vous devez manipuler avec beaucoup précaution.

Allez, c’est parti ! Suivez ce guide et plus loin, vous trouverez des recettes.

Petit guide du DIY

Afin de concevoir un e-liquide sans problème, il est important de prévoir tout un équipement, il ne sont pas tous indispensable mais cela vous facilitera la tâche :

– Les bases : essentielle car elles contiennent de la nicotine (Bio Concept, Extrapure et Vincent dans les Vapes sont les marques disponibles sur Oliquide).

– Les arômes : ils permettent de donner du goût au mélange (Bio Concept, Extrapure, Vincent dans les Vapes et Cirkus sont les marques d’arômes disponibles sur Oliquide).

– Les flacons vierges : flacon final : c’est dans ce flacon que sera placé votre mélange.

– La seringue graduée : il existe des seringues de 3, 6, 12, 24 et 60 ml. Ces seringues vous aideront à doser au millimètre prés les bases ou même éventuellement les arômes.

– La pipette gradué pasteur : vous aidera à effectuer vos dosages pour des arômes très concentrés.

– L’entonnoir : il vous évitera de renverser de la nicotine.

– Les gants en latex : pour éviter le contact de la nicotine avec la peau.

– Les lunettes de protection : protège vos yeux à d’éventuelles projections de nicotine.

– Les étiquettes autocollantes : pour pouvoir noter sur vos flacons ce qu’il y a comme préparation à l’intérieur.

Il est important de porter des gants et des lunettes de protection quand vous manipulerez de la nicotine. La nicotine est un produit toxique par voie cutanée, même diluée.

Il s’agit d’un liquide neutre sans nicotine (depuis janvier 2017), dans lequel il faudra rajouter des arômes concentrés.
Une base est constituée généralement de PG (Propylène Glycol) et de VG (Glycérine Végétal). On parle alors de PG/VG.
Il existe aussi des bases composées seulement de Propylène Glycol (100 % PG), ainsi que des bases composées seulement de Glycérine Végétal (100 % VG).

Pour une vape plus ronde, certains vapoteurs utilisent des bases avec un taux de VG supérieur à celui du PG.
Attention si vous utilisez une base avec un taux de VG trop important (au delà de 20/80) avec un matériel à trop forte puissance (supérieur de 70 W) cela peut entraîner une surchauffe de glycérine qui apporte une production de produits toxique en inhalation.
Le Propyléne glycol et la glycérine végétal sont les deux ingrédients dans la composition des e-liquides.
Si votre liquide est trop épais, il suffit de verser dans le mélange un peu de base PG pour le rendre plus fluide.

Les boosters sont un concentrés de nicotine. Ils sont à mélanger aux bases afin d’obtenir une base nicotinée au dosage souhaité. Attention, ça va vous demander de revoir vos cours de CM1/CM2 et notamment, la règle de 3 (ou le produit en croix)

Les arômes représentent un élément indispensable de la composition des e-liquides, car c’est grâce à eux que votre liquide aura une saveur. Ce sont des produits concentrés. Les arômes concentrés ne peuvent pas être utilisés en l’état, ils doivent impérativement être dilués dans une base pour que votre préparation puisse être consommée.
Le choix des arômes vous appartient, selon si vous préférez des arômes tabac, fruité, gourmand, etc.. Il existe plus d’une centaine de variétés d’arômes, qui permettent d’avoir plus de choix sur les saveurs de votre e-liquides. (Chez nous : Bio Concept, Extrapure,Vincent dans les Vapes, Cirkus)
Pour le dosage, il vous suffit de verser quelques gouttes (suivant les conseil de dosage inscrit sur la fioles) dans la base que vous préparez à l’avance.
Il ne suffit que de quelques gouttes pour donner le goût car les arômes sont très concentrés.

Les additifs sont optionnels à la préparation des e-liquides, ils sont souvent considérés comme « agents de saveurs » ou comme « renforceur de gout ».
Les additifs sont des substances qui peuvent être rajoutées à la fin de votre préparation, pour générer plus de goût.
Mal utilisés ces additifs peuvent être toxiques en inhalation. C’est donc pour cela que nous faisons le choix de ne pas en vendre.

La procédure

  1. Mettre des gants en latex avec des lunettes de protection, et travailler hors de portée des enfants.
  2. Placer votre équipement sur une table (bases, arômes, pipettes,…).
  3. Commencer par remplir un flacon neutre de base avec une pipette ou une seringue graduée.
  4. Se laver les mains à la fin de chaque manipulation.
  5. Ajouter quelques gouttes d’arômes dans votre flacon, toujours en fonction du nombre de gouttes noté sur le produit.
  6. Ajouter plus ou moins de liquide en fonction de ce que vous aimez.
  7. Refermer le flacon et secouer pendant environ 1 minute.
  8. Noter la recette de votre mélange sur l’étiquette prévue à cet effet
  9. Laisser matûrer votre recette. La durée sera fonction des arômes.
  10. Vous pouvez enfin vapoter votre e-liquide.

La maturation est une étape très importante dans la fabrication d’e-liquides, car c’est grâce à elle que le mélange aura un goût de l’arôme plus prononcé.
À la fin de la préparation d’un e-liquide il faut le laisser reposer. Cela peux durer 3 heures comme cela peut durer 3 semaines ( ça varie en fonction de l’arôme versé dans le mélange).

  • Pour les arômes tabacs : minimum 2 semaines
  • Pour un arôme fruité : une maturation de 0 à 5 jours
  • Pour un arôme fruité complexe avec plusieurs arômes : 3 à 7 jours si c’est que des fruits
  • Pour les arômes gourmand : 2 à 3 semaines
  • Pour des arômes menthe, anis, absinthe, réglisse, café, épices, et vanille : 1 à 2 semaines
  • Pour les arômes contenant de l’alcool : 2 semaines minimum

Attention, ce sont des durées indicatives. C’est votre expérience qui définira la durée idéale pour vous.

La conservation de votre mélange doit se faire dans un milieu à température ambiante, à l’abri de la lumière.
Il doit être tenu hors de portée des enfants et des animaux.

Les recettes