La cigarette électronique

comment ça marche ?

La cigarette électronique est avant tout un moyen de sevrage contre le tabac. son fonctionnement est finalement extrêmement simple. Il y a une batterie qui chauffe une résistance, qui elle est en contact avec un e-liquide. En chauffant, le liquide dégage une vapeur qui transporte de l’arôme et plus ou moins de nicotine (selon le liquide choisi) que le vapoteur va inhaler.

Le clearomiseur

C’est le réservoir où est stocké le e-liquide. Il possède une vitre étanche et peut avoir différentes contenances.

Le drip tip

C’est l’embout en contact avec la bouche et où sort la vapeur. La physionomie de cet embout induit le volume de vapeur.

La résistance

C’est le consommable de la cigarette électronique. Elle se situe dans la réservoir, et permet de créer la vapeur en étant chauffée.

La base

C’est un élément du clearomiseur qui le relie à la batterie grâce au pas de vis.

Le switch

En appuyant 5 fois dessus, il permet d’allumer ou éteindre la batterie. C’est le bouton “power”.

Le port mini usb

Il permet à la batterie d’être chargée sur secteur ou via un ordinateur.

La batterie

C’est l’élément qui permet de chauffer la résistance.
Voyons maintenant plus en détail les différents éléments qui composent la cigarette électronique

Il existe deux grandes famille de cigarette électronique, mais toutes fonctionnent sur le même principe. Il y a les « Tout en un », où le clearomiseur est solidaire de la batterie. Ce sont souvent les plus simples à utiliser. Elles coûtent généralement moins cher mais sont également souvent moins puissantes. Et puis il y a les « Kit séparés » où le clearo (clearomiseur) se visse sur la batterie. Cela permet d’avoir plusieurs clearos et/ou plusieurs batteries. Ces packs sont généralement plus techniques, mais une fois maitrisés, ils vous permettront d’améliorer la qualité de votre vape avec des arômes plus prononcés, une vapeur plus dense, …

LA BATTERIE

La batterie est définie par deux valeurs essentielles : les milliampères (mAh) et les watts (W). Pour faire très simple, plus la valeur en mAh est élevée, plus la batterie aura d’autonomie. Plus la valeur des Watts est élevée, plus il y aura de puissance et donc de vapeur.
Par contre, les batteries très puissantes (supérieures à 80w) sont également plus techniques, donc non conseillées aux débutants. Pour, un primo-vapoteur (une personne qui démarre la vape), il est conseillé de se diriger vers une batterie de 650 à 1000mAh. Dans la plupart des cas, la batterie se recharge grâce à un port USB. Les box (batteries plus puissantes) sont souvent équipées d’accus (pile rechargeables).

 

 

ATTENTION, une batterie reste un accu. Sa durée de vie dépend de la qualité d’utilisation (mode de recharge) et du stockage (pas d’écart de température).

LE CLEAROMISEUR (ou atomiseur)

C’est dans le clearomiseur que tout se passe. C’est là que l’on met le liquide et donc là que l’on met également la résistance. Il présente souvent une paroi en pyrex qui permet de voir le niveau de liquide. C’est dans le clearomiseur que se passe la transformation du liquide en vapeur. Un clearomiseur peut avoir plusieurs contenances varient en moyenne entre 2 et 4,5 ml. L’avantage des grosses contenances est que l’on recharge en liquide moins souvent. Par contre, c’est plus encombrant !

LA RÉSISTANCE

La résistance se mesure en ohm. Lors qu’elle fait moins de 1 ohm, on appelle cela une résistance subohm; elle a une plage d’utilisation en watts particulière et permet d’obtenir un volume de vapeur important. Lorsqu’une résistance est supérieure à 1 ohm, elle aura une plage d’utilisation différente, et fera moins de vapeur.

Découvrez le lexique « presque » complet d’Oli & Vapo !

Bien choisir

sa première cigarette électronique

Le nombre de marques et de modèles de cigarettes électroniques ne rend pas le choix facile pour un primo vapoteur. Alors Oli, notre spécialiste matériel, vous a fait une sélection, à partir de valeurs sûres. Ce sont des matériels qui ont fait leurs preuves et dont nous connaissons parfaitement les caractéristiques.

Mini fumeur

La Nautilus AIO est idéal pour les novices : très compact, facile d’utilisation, pratique, pas de réglages à faire, discrète. Elle présente une batterie de 1 000 mAh, et un réservoir de 4,5mL de contenance… C’est énorme ! Pour les fumeurs de compét., elle est prévue avec une résistance spécial « Sel de nicotine » !

Fumeur modeste

L’Ego Aio est facile d’utilisation car il n’y a aucun réglage à faire et un seul bouton à toucher power. Contrairement au Minifit, elle a une autonomie assez importante de 24h et fait 1500 mAh. Contenance de 2mL, sécurité enfant, pas de fuite possible, plusieurs coloris disponibles.

Gros fumeur

Le Dolphin est facile d’utilisation et esthétique. Aucun réglage à faire ! Elle a une puissance assez forte de 50W et une très bonne autonomie de 2100 mAh permettant aux gros fumeurs d’avoir pas mal de vapeur pour une longue durée. Son gros réservoir de 6mL permet aussi de vapoter plus longtemps.

Fumeur de compet'

L’Istick Melo est associé au clearomiseur Melo 4 D22 de 2mL. Le remplissage se fait par le haut évitant ainsi les fuites. La batterie permet une grande autonomie (4400 mAh), et beaucoup de puissance (60W). Elle possède un écran oled et plusieurs modes de vape : watts variables, Bypass, TC et TCR.

Oli vous donne ses premiers conseils

Lors de l’ouverture de votre première cigarette électronique, vous aurez sûrement envie de la tester rapidement pour voir le rendu qu’elle offre, le goût du liquide… mais attention, tout ça, ça se prépare !

  • Mettez un peu d’e-liquide dans votre clearomiseur (pas trop non plus dans le cas où ça ne vous plairez pas), puis attendez 5 à 10 min que la résistance soit bien imbibée de liquide. Avant ce délai, vous risqueriez de la brûler avant même d’avoir commencer à vapoter.
  • Si le liquide ne vous plaît pas, démontez le clearomiseur pour enlever la résistance et nettoyez le tout à l’eau claire.
  • Lorsque c’est fait, remettez la résistance (si elle est encore bonne remettez l’ancienne, sinon prenez une nouvelle), et remplissez le clearomiseur d’un autre e-liquide.
  • Si vous utilisez la même résistance, vous aurez un mélange des 2 e-liquides lors des premières bouffées, mais cela passe vite !
  • Au moment de vapoter, mettez la cigarette en bouche, appuyez sur le switch et inspirez. Pensez à lâcher le swiitch un peu avant d’arrêter d’inspirer. Cela évitera des remontées de liquides parfois désagréables !