Qu’est-ce qu’une résistance ?

C’est le consommable obligatoire et indispensable de la cigarette électronique. Elle se situe dans le clearomiseur et c’est elle qui est en lien direct avec le liquide. Grâce à un principe de chauffe et de combustion, elle produit la vapeur et offre la restitution des saveurs.

TEChnique et TACtique :

Chacune des résistances présentes sur le marché ont une valeur, mesurée en “ohm”. Cette valeur définit l’impédance ou la résistivité de la résistance. Elle peut aller de 0.05 à 3.50 ohms. Une résistance qui a une valeur inférieure à 1 ohm est appelée “sub-ohm”.

TEC :

D’un point de vue technique donc, plus la valeur de la résistance sera faible et plus celle-ci chauffera vite et fort, plus elle produira de vapeur et plus elle consomme de liquide également. Vous aurez donc une vapeur tiède, voire chaude pour toutes les résistances “sub-ohm”.
A contrario, plus la valeur de la résistance sera haute et moins celle-ci chauffera vite et fort.
Donc, elle produira moins de vapeur et consommera moins de liquide.

Faible Résistance

Plus de Chaleur
Beaucoup de Vapeur
Batterie plus courte
Augmente l’utilisation d’E-liquide

Forte Résistance

Moins de Chaleur
Très peu de Vapeur
Batterie plus longue
Réduit l’utilisation d’E-liquide

TAC :

D’un point de vue tactique, il faut savoir que certains arômes sont complexes et donc la température de chauffe du liquide va réveiller certaines saveurs et en atténuer d’autres.
Et, comme mentionné plus haut, avec une résistance à faible valeur, vous aurez alors un gros nuage de vapeur, chaude.
Donc, selon vos envies de vapotage, il faudra être judicieux dans le choix de la résistance et donc du clearomiseur avec lequel vous allez vapoter, en pensant également si vous êtes plus vape directe ou indirecte.

Des fuites ? Quelles fuites ?

Tous vapoteurs a déjà, malheureusement été confronté à des fuites sur son clearomiseur. La première et principale cause de ces fuites, c’est la résistance. Afin d’éviter ce phénomène intempestif et de déranger le plombier pour rien,

Voici quelques conseils d’utilisation :

Lorsque vous utilisez un clearomiseur ou une résistance neuve, il est impératif de laisser imbiber celle-ci au moins 10 minutes afin que tout le coton et toute la surface de la résistance ait absorbé le liquide.

Si vous vapotez directement après le remplissage, vous risquez de crâmer votre résistance et du coup, vous aurez l’impression de vapoter du charbon… pas terrible quoi !

Il est également impératif de respecter la plage d’utilisation préconisée pour les résistances.
En effet, une utilisation en “sous régime” engendra forcément des “glou-glou” puis des fuites.
Le vapoteur va aspirer trop fort au regard de la puissance (trop faible) de sa batterie. Cela conduit à un phénomène de débordement car le liquide n’est pas totalement vaporisé.

Au contraire, si vous utilisez votre batterie à une puissance trop forte et donc inappropriée pour la résistance, vous aurez alors un phénomène de “dry-hit”, c’est à dire que vous allez tellement chauffer la résistance qu’elle va crâmer et du coup vous aurez cette désagréable sensation de vapoter quelque chose de brûlé… beurk !

Ne jamais vapoter avec le réservoir entièrement vide. Il faut toujours que la résistance soit en contact avec du liquide, sinon elle va sécher et le coton deviendra du vieux foin consummé…

Afin d’obtenir un rendu des saveurs toujours optimal et d’éviter des fuites, nous vous conseillons de changer votre résistance toutes les 2 ou 3 semaines selon votre utilisation plus ou moins intensive.

Comment changer sa résistance ?

Selon les modèles de résistances et de clearomiseurs, la résistance est soit visée sur le haut ou sur le bas de l’atomiseur.
Pour changer la résistance, il vous suffira donc simplement de dévisser la partie haute ou basse de votre clearomiseur et donc de dévisser la résistance de l’atomiseur.
Il est donc préférable de changer la résistance quand votre réservoir est vide.
Prenez une résistance neuve, vissez la dans l’atomiseur, revissez soigneusement votre clearomiseur, remplissez le réservoir, attendez 10 minutes et vapotez !
Même les pires bricoleurs sauront changer une résistance… parole d’expert !

Je ne sais plus où donner de la tête avec tous ces choix…

Il existe des centaines de références de résistances, avec des valeurs différentes, des caractéristiques différentes.
La résistance c’est l’alter-ego du clearomiseur, c’est le couple parfait, c’est le Vapo du clearomiseur. Chaque marque a conçu des résistances pour chacun des clearomiseurs disponibles sur le marché. Même si certaines résistances s’utilisent avec plusieurs clearomiseurs différents.

Il existe des résistances conçues pour la vape directe, d’autres pour la vape indirecte.
Il y a aussi celles conçues pour l’utilisation du mode contrôle de température, avec un fil résistif en Nickel ou en Titane par exemple.
Il y a des dizaines de matériels utilisés pour la fabrication des résistances : Clapton, Nickel, Kanthal, Titane, Stainless Steel, etc.
Ce qui va différencier entre tous ces modèles c’est le mode de chauffe de la résistance.

Par ailleurs, avec l’arrivée des liquides au sel de nicotine sur le marché.
Les fabricants de matériels ont décidé de créer des résistances adaptées uniquement à l’utilisation de ces liquides. 

Comme par exemple Aspire avec la résistance Nautilus BVC AIO Nic Salt.

Résistance et liquide : relation tumultueuse

Le choix de votre résistance va dépendre de plusieurs critères : puissance de votre batterie, mode de vape désiré et bien sûr, le liquide avec lequel vous vapotez.
Effectivement, certains liquides ne sont pas conseillés avec certaines résistances.

Par exemple, des liquides qui contiennent un taux de glycérine végétale beaucoup trop élevé (plus de 70% de glycérine dans votre préparation), ne sont pas vapotables avec des résistances “classiques” c’est à dire qui ont une valeur supérieure à 1 ohm.
La résistance ne chauffera pas assez le liquide et cela engendra des fuites.

A contrario, des liquides avec un taux de propylène glycol supérieur à 70% ne sont pas vapotables avec des résistances “sub-ohm” car la résistance sera beaucoup trop imbibée de liquide.